Relief et climat

  Le relief

En dehors de la zone nord-ouest dans les chaînes de l'Atacora, le Bénin présente un relief peu accidenté (Carte du relief du Bénin en annexe). Du nord au sud, on distingue cinq régions géographiques :
- la plaine côtière, basse, rectiligne et sablonneuse, constituée de cordons littoraux, large de 2 à 5 km, est limitée au nord par des lagunes en voie de comblement; son altitude n'excède guère 10 mètres;
- la zone intermédiaire, argilo-sableuse dite zone de terre de barre, dont l'altitude varie entre 20 et 200 m, est constituée de deux séries de plateaux séparés par la dépression argileuse de la Lama : il s'agit des plateaux de Sakété, d'Allada et de Comé au sud, et des plateaux de Kétou, Zagnanado, Abomey et Aplahoué au nord.
- la pénéplaine granito-gneissique au centre correspondant à la zone des collines. Les altitudes moyennes varient de 250 à 300 m.
- le massif de l'Atacora (400 m à 700 m d'altitude) localisé dans le nord-ouest, constitue le château d'eau du pays dans la mesure où plusieurs fleuves y prennent leur source;
- les plaines sédimentaires du nord qui descendent progressivement vers le bassin du Niger, dont le lit est situé à la une altitude de 160 m.

Climat

Par son extension entre la côte du Golfe du Bénin et la vallée du Niger (6°17 à 12°4), la République du Bénin présente une gamme variée de climats. Il s'intègre à ce hiatus climatique de l'Afrique de l'Ouest qualifié de "diagonale de sécheresse", caractérisé par la faiblesse relative des précipitations annuelles qui tournent autour de 1.200 mm.
On y distingue :
- au sud un climat subéquatorial à 4 saisons (deux saisons de pluies et deux saisons sèches intercalées);
- au nord un climat soudanien à deux saisons (une humide et une sèche).
Ces deux zones sont séparées au centre par un régime de transition soudano-guinéen.
La combinaison de ces différentes saisons donne naissance à trois zones climatiques étalées du sud au nord.
1) Une zone subéquatoriale à quatre saisons allant de la côte à la latitude de Dan au nord d’Abomey. Celle-ci connaît 250 jours de pluies réparties en deux : la première, la plus longue allant de mars à fin juillet et la seconde de septembre à mi-novembre. Elles sont séparées par 2 saisons sèches;
2) Une zone soudano-guinéenne à 2 saisons au centre du pays avec 200 jours de pluies concentrées sur la période allant d’avril à octobre. Elle s'étend de la latitude de Bohicon à celle de Savè;
3) Une troisième zone de type soudanien avec 145 jours de pluies. Elle s’étend de la latitude de Parakou à tout le nord du pays. Dans cette partie du Bénin, les pluies tombent entre mai et septembre. Ce type de climat présente une tendance sahélienne vers l'entité nord du pays tandis que la chaîne de l'Atacora se signale par l'importance de ces totaux pluviométriques.

La répartition spatio-temporelle des précipitations montre que :

- le sud-ouest du Bénin ainsi que l'extrême-nord accusent des déficits pluviométriques marqués. Les bilans d'eau (P-ETP) font état de 9 mois secs, les rendant de ce fait peu propices à la production agricole.
 - le passage, certaines années (1968, 1979, 1988) du régime bimodal courant au régime unimodal pour certaines stations du sud-Bénin perturbe les calendriers agricoles des paysans.
 - l'isohyète (1000 mm) définit dans le sud-ouest comme dans le nord, la limite d'empreinte de sécheresse;
 - c'est entre le 8ème et le 10ème parallèle que les bilans climatiques sont les plus favorables au développement agricole.

Dans l'ensemble, ces conditions climatiques ne contraignent pas à une irrigation des cultures vivrières malgré les forts déficits hydriques partiellement enregistrés dans le sud-ouest et l'extrême-nord.
 
 

SOMMAIRE

HOME